CANADA 2017 – Part 5 : Initiation aux chiens de traîneau

  • Jul
  • CANADA

Après notre petite balade, nous arrivons à Aventure Inukshuk, où nous allons prendre un mini-bus scolaire pour rejoindre le chenil et le lieu de départ de notre initiation aux chiens de traîneau. 

En arrivant sur le lieu, en pleine forêt, on entend au loin les aboiements des chiens. Nous sommes maintenant répartis en petits groupes. La guide nous explique le principe du traîneau à chien ainsi que la manière de le conduire. Je reste à l'écoute car je vais avoir la responsabilité de manier l'engin et ses 5 chiens. Le principe semble compliqué au départ mais on s'y fait. Il faut rester debout, appuyer sur un morceau de plastique pour ralentir (situé au milieu, il va frotter sur la neige et faire ralentir le troupeau) et se mettre en équilibre sur les freins pour s'arrêter (il s'agit de gros pics en ferraille qui rentrent dans la neige pour freiner). La guide nous explique qu'il faudra faire vite car les chiens sont excités à l'idée de courir. Ils n'attendent que ça. Nous partons vers notre traîneau individuel. Emeline s'installe, à l'aise, dans le traineau et moi, je me mets en position sur les freins, qui empêchent les chiens de partir. Le musher est prêt (c'est le nom du pilote de traineau...).

TOP, c'est parti ! Le départ est vif, rapide, les chiens sont excités et ça se sent. Ils tirent sans se faire mal. Il faut d'ailleurs être vigilant sur les cordages pour ne pas blesser les animaux. Nous sommes à présent en pleine forêt et allons à une belle allure. Il faut tout de même ralentir pour ne pas rattraper le traîneau devant nous et parfois s'arrêter.

Le parcours est fait de lignes droites, de virages, de montées et de descentes. Lors des montées, il faut parfois aider les chiens à tirer le traîneau un peu comme on conduit une trottinette. J'ai d'ailleurs failli tomber à ce moment là, ma jambe droite s'est enfoncée jusqu'au genou dans la neige mais j'ai réussi à remonter et à garder l'équilibre.

Après 15 minutes de cette initiation, nous voilà de retour à la ligne de départ. Nous en profitons pour papouiller nos guerriers canins, ils ont été fabuleux. L'un était d'ailleurs aveugle mais a été très fort.

Nous retournons à la station de Duchesnay et décidons de terminer notre journée par 2 heures de glissades sur tube où rires et amusements sont présents. Lessivés, la journée se termine par un bon repas et un coucher tôt.

Jul Blog © 2020 -  Hébergé par Overblog