CANADA 2017 – Part 6 : Motoneige et pêche blanche

  • Jul
  • CANADA

En ce mardi matin, nous sommes excités par le grand soleil matinal mais en quittant notre chambre pour aller prendre notre petit-déjeuner à l’Auberge, nous constatons qu’il fait un peu plus frais. Bon, la serveuse du restaurant nous apprendra que la température atteint -14°. Ce sera le minimum durant notre séjour (alors qu’un -25° était largement possible). Bref, après le petit-déjeuner, nous retournons à Aventure Inukshuk pour une session d’initiation à la motoneige. Le paysage matinal est toujours aussi beau !

Excité mais un peu anxieux, je ne sais pas à quoi m’attendre. Je n’ai jamais fait de moto de ma vie, nie de jet-ski.

Nous récupérons nos casques et partons au point de rendez-vous, où nos bécanes nous attendent. Après un petit cours sur la manière de démarrer et de jauger le démarrage et la conduite, nous voilà prêts pour le départ. En dernière position du convoi de 4 motoneiges, nous laissons partir le guide, puis les 2 autres motoneiges. Malheureusement, le départ se fait directement sur un angle droit et la motoneige n°2 sort de la piste pour venir se coincer près d’un ravin de neige. Nous n’avons fait que 4 mètres et voilà que nous devons attendre… Le guide prend quelques minutes à ressortir la motoneige embourbée, puis vérifie que rien ne soit endommagé. Nous pouvons enfin partir. Le démarrage est poussif, on arrive à passer ce virage à angle droit et on part tranquillement, en gardant une distance avec la motoneige n°3, au cas où. L’expérience est très sympa, le véhicule se conduit au pouce droit (on appuie pour accélérer, on relâche pour freiner). Bon, nous n’avançons pas très vite. Emeline est un peu anxieuse derrière moi.

Nous arrivons après quelques minutes sur le lac gelé, vide d’obstacle. Je décide alors de laisser partir la motoneige n°3 pour essayer d’accélérer un petit coup (il faut dire que la motoneige est très nerveuse et peut aisément atteindre 120km/h). « Youpi, on est à 50km/h ! ». « Ah… faut ralentir, on rattrape ceux de devant… ». Nous continuons notre petit tour puis retournons au lieu de départ. C’est déjà terminé. Ce fut très (trop) rapide mais vraiment excellent ! Au final, avec le souci de la motoneige n°2, nous avons perdu du temps sur notre initiation mais bon, ce n’est pas grave.

Nous repartons sur le site général et décidons d’aller tester la pêche blanche, qui fait partie de notre séjour. L’activité se passe d’ailleurs sur le lac de la motoneige. Un pêcheur fixe un morceau de ver vivant à notre petit canne-à-pêche et on place le tout dans un trou de 20cm de diamètre, directement dans la glace. On voit ainsi la couche de glace qui surplombe le lac.

Après 10 minutes, on se rend compte que l’activité ne nous amuse pas (il faut dire qu’en temps normal, on ne pêche pas déjà…) et nous repartons vers l’activité glissade sur tubes.

Avec le froid de la nuit, la piste a été verglacée et nous prenons ainsi plus de vitesse… Nous terminons la matinée sur ces glissades et allons manger notre repas du midi.

Jul Blog © 2020 -  Hébergé par Overblog