USA 2008 - part 3 – « Disney's California Adventure, in the morning »

  • Jul
  • Trip

 

Après une nuit appréciable dans un lit démesuré, place à la réelle découverte des USA, en plein jour. Nous nous sommes donc levés assez tôt afin d’apprécier cette journée en dehors du groupe, direction Anaheim et le parc Disneyland. Contrairement aux resorts de Paris ou Floride, ce parc est le seul entièrement créé par Walt Disney himself.

Avant d’arriver dans ce monde magique, nous découvrons les joies d’un petit déjeuner américain. Et là, je confirme, le café US tient toutes ses promesses… il est imbuvable ! Je resterai donc fidèle au jus d’orange à l’avenir ! Quelques pains de mie engloutis, je goute au beurre de cacahuète (pas très bon non plus, ah la la ces américains et leurs goûts culinaires…) et nous sommes prêts à décoller.

L’hôtesse de l’hôtel nous a appelé un taxi pendant notre petit-déjeuner, taxi qui vient nous chercher directement à l’entrée de l’hôtel. Nous découvrons le ciel bleu de Los Angeles et sa température chaude dès 8h du matin (plus de 20°). Les vacances commencent ! Nous mettons 15 minutes à rejoindre Disneyland (et une trentaine de dollars) de notre hôtel en passant par l’autoroute bondée de Los Angeles (6 voies, dont une réservée aux voitures comportant plus d’une personne, autre spécialité US). On discute un peu avec le chauffeur et on essaye de voir comment rentrer le soir. Après être rassuré par le nombre de taxis autour de Disneyland Anaheim, on peut enfin profiter de notre journée.

Le parc ouvre ses portes à 9h30, nous avons près de 45 minutes à patienter, sentant la température monter et approcher des 30°.

DCA.jpg

Disneyland Anaheim est composé de 2 parcs, le Disney’s California Adventure et Disneyland Parc. On a, évidemment pris un pass à la journée pour les 2 parcs. Ce sera Disney’s California Adventure le matin et l’autre parc l’après-midi. L’entrée de DCA représente la California, on passe sous une reproduction du Golden Gate Bridge de San Francisco avant de se diriger vers la zone arrière du parc, Paradise Pier.

Cette zone n’est pas encore ouverte alors on discute un peu avec un cast member qui tente de sortir 2 mots en français, ça sonne faux mais l’effort se doit d’être récompensé… Il nous conseille d’aller dans une autre zone, déjà ouverte, c’est ce que nous faisons, direction l’attraction Soarin’ Over California. Cette attraction est réputée et ne nous a pas déçus. Assis dans des nacelles, nous sommes élevés et suspendus dans un écran hémisphérique qui va nous donner la sensation de survoler la Californie… génial ! Nous sortons de cette attraction, emballés, direction Paradise Pier, qui a enfin ouvert. Le décor est magnifique, on y trouve un coaster avec un looping dans une tête de Mickey. Allons le faire !

DCA1.jpg

Cette attraction est California Screamin’, un grand huit à propulsion, assez soft mais très confortable. L’attente est très faible, quelle chance d’avoir pu aller dans ce parc un mardi. Nous enchainons ensuite sur Toy Story Mania, une attraction où on tire sur des cibles avec des lunettes 3D et des effets surprenants, c’est très fun ! Rapide retour sur California Screamin’ (vu qu’il n’y a personne) avant de quitter cette zone. Nous traversons ensuite la zone Redwood Creek et son rocher en tête de grizzly, surplombant cette partie. Nous faisons ici l’attraction Grizzly River Run, attraction qui mouille. Ça tombe bien, la température avoisine les 35°, on a besoin de se rafraîchir.

DCA2.jpg

Le temps passe et nous terminons notre matinée dans la zone Hollywood Pictures Backlot. On y perçoit, au fond, une Tower of Terror semblable à celle de Paris, que nous ne ferons pas. On termine ce tour par l’attraction Monsters, Inc : Mika & Sulley To The Rescue, attraction centrée sur le film Monstres & Cie, et son décors composés de portes. C’est une attraction pas très mouvementée mais racontant l’histoire du film, bien pour les enfants. La matinée se termine, nous prenons la direction du Disneyland Parc.

 

Jul Blog © 2020 -  Hébergé par Overblog