USA 2008 - part 4 – « Disney's Magic Kingdom, terre de Walt. »

  • Jul
  • Trip

 

Après une matinée mouvementée dans le parc secondaire de Disneyland Anaheim, nous allons en direction du Magic Kingdom, le parc principal. L’entrée est formée d’une grosse tête de Mickey, surplombée par une petite Fée Clochette (qui fait scintiller la tête de Mickey lorsqu’il fait nuit).

Une fois arrivé dans Main Street, on commence les comparaisons avec le parc parisien. Et des différences, il y en a dans la forme, et dans le fond. Aux premiers abords, ce parc californien semble plus petit, plus familial. Le château est également petit, c’est celui que l’on retrouvait dans l’ancien logo des dessins animés Disney… Il reste, cependant, très joli et vraiment différent de son confrère de Paris. Autre différence avec le parc parisien, son nombre de lands (ou zones). Alors que le français en comporte 5, le californien en compte 3 de plus, une zone sur la Louisiane (New Orleans Square), une sur une zone indienne (Critter Country) et une zone toon (Mickey’s Toontown).

adventure1

Après avoir parcouru Main Street, nous prenons la direction d’Adventureland. Notre première attraction dans ce deuxième parc est Jungle Cruise, une sorte de croisière dans la jungle, entourés d’animaux en Animatronics… Une bonne première, mais place aux choses sérieuses, direction Indiana Jones Adventure. J’en avais beaucoup entendu parler, toujours en bien et je n’ai pas été déçu puisque c’est tout simplement la meilleure attraction d’Anaheim que voici ! Nous entrons dans le Temple of The Forbidden Eye au gré de la file d’attente avant de monter sur des Jeeps géantes. On attache sa ceinture et nous voilà sur les traces d’Indiana Jones, tout y est : Les flèches qui passent juste devant nous, la boule géante qui se retrouve devant nous, les explosions, les effets sur le véhicule, on est dans le film, la classe !!! On en sort ravi, c’est une attraction comme je les aime.

POTCA peine le temps de se remettre de nos émotions que nous voilà engagés dans la file d’attente de Pirates of The Caribbean version US. C’est très différent du notre, c’est mieux. L’attraction a été refaite en fonction du film et on y retrouve donc, avec plaisir, Jack Sparrow/Johnny Depp à plusieurs moments, mais aussi Barbossa, Davy Jones (sa tête apparaît dans un filet d’eau que l’on traverse), le Black Pearl (en pleine bataille)… Rien à dire ! On prend, ensuite le chemin de Splash Mountain, une autre attraction réputée, qui se retrouve malheureusement fermée à notre arrivée. On se rabat donc sur Big Thunder Mountain, de nouveau version US. Après avoir préféré la version américaine de Pirates des Caraibes, on restera fidèle à la version française du Train de la Mine, vraiment meilleure.

Après un rapide repas (oh les nuggets bien gras entourés de pate à beignet… gras également), on se recentre vers le château, direction Finding Nemo Submarine Voyage, attraction basée sur le Monde de Nemo. On prend place dans des sous-marins qui donnent sur un hublot, qui va nous faire voyager dans les profondeurs aquatiques pour y croiser les personnages du film. Une attraction calme, tranquille pour la digestion. On sort du sous-marin pour attraper un Monorail, histoire de prendre un peu de hauteur. Ce Monorail va nous montrer le resort (Disneyland et Disney’s California Adventure) vu de haut, c’est bien joli tout ça ! « Oh, look, une voiture de Police US ! ».

police

On descend de ce trip et on prend la direction de Matterhorn Bobsleds, un vieux coaster sur le thème des bobsleighs suisses, c’est un peu violent, un peu vieux… On continue ensuite avec Space Mountain, version américaine, totalement différente de la version française. Pas de canon, pas de propulsion, pas de loopings, mais des sensations présentes et un certain confort (appréciable pour une attraction datant des années 70). La fin de la journée approche et on se dirige donc vers la zone Toon, avec l’espoir de voir un peu ce qu’elle contient. On fera l’attraction sur Roger Rabbit, bien tranquille, bien sympa, notamment au niveau des décors et de la file d’attente (qui nous replonge dans l’humour du film).

rabbit.jpgparade.jpg

La nuit est tombée, place à la Parade illuminée ! Musique de Frères des Ours, la parade est digne de celle de Paris (ou est-ce l’inverse ? celle de Paris digne de celle-là ?). On y croise tous les personnages, venant clôturer une journée formidable au royaume enchanté. On repart tranquillement.

C’est l’heure de notre deuxième séance Taxi, on retourne à l’hôtel, où le groupe est arrivé, mais on les verra que le lendemain. Pour l’heure, dodo !

 

Lily 15/04/2010 12:19


rha je suis jalouse là !!!! :(


Jul 15/04/2010 13:40



LOL, il te reste mon article pour rêver ;-)



Jul Blog © 2020 -  Hébergé par Overblog